RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Lettre d’un Sénateur américain au Dr Bachar al-Jaafari, délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unis

Cher Monsieur l’Ambassadeur,

Je vous écris pour exprimer mes plus profonds regrets pour la terrible tragédie de Deir ez-Zor. Les soldats tués et blessés faisaient partie des plus grands héros de la nation syrienne. Pendant des années, ils ont défendu la ville cernée par les terroristes de l’EIIL, alliés de la Turquie, de l’Arabie Saoudite et du Qatar. Je me joins au peuple syrien dans son deuil devant la perte de ces soldats, et présente mes sincères condoléances à leurs familles.

Bien que je ne puisse pas dire s’il s’agissait d’une attaque délibérée, les lignes de combat sont restées relativement statiques pendant des années et les avions qui ont attaqué leurs positions étaient équipés de dispositifs de ciblage par GPS. Je suis écœuré par la possibilité que l’attaque ait été délibérément menée pour soutenir les troupes de l’EIIL afin d’écraser les vaillants défenseurs de la ville. Je prie pour que ce ne soit pas le cas.

En temps normal, je considérerais cette attaque comme accidentelle. Cependant, le Département d’État a, parfois, trouvé en l’EIIL un instrument utile dans la guerre secrète des États-Unis contre la Syrie. Pendant des années, l’administration US a délibérément permis à 2000 camions-citernes de l’EIIL de mener une opération massive de trafic de pétrole avec la Turquie pour le financement de ses opérations. Finalement, c’est la Russie qui a interdit ce commerce répugnant avec la Turquie, forçant l’EIIL à réduire ses revenus de moitié.

De plus, mes voyages au-delà de Palmyre en Avril n’ont laissé aucun doute quant au fait que la Coalition menée par les USA a délibérément permis à l’EIIL de traverser environ 160 kilomètres de plein désert sans larguer la moindre bombe. Ils auraient pu facilement interdire les centaines de chars et autres véhicules rassemblés par l’EIIL pour s’emparer de la ville. De toute évidence, la Coalition espérait que l’EIIL se fraierait un chemin au-delà de Palmyre, en direction de la capitale, Damas. Ils étaient disposés à voir l’EIIL imposer son épouvantable règne de la terreur sur tout le peuple syrien. Je remercie Dieu pour ceux qui sont intervenus afin d’empêcher qu’un tel sort ne frappe la Syrie.

J’aimerais présenter personnellement mes excuses au sujet du comportement honteux de l’Ambassadrice Samantha Power lorsqu’elle s’est adressée aux Nations Unies à propos de l’incident. J’ai été gêné par son indifférence devant la mort et les blessures de tant d’hommes innocents. Malheureusement, c’est là une attitude tout à fait caractéristique de la nature sanguinaire de certains membres de cette administration.

Je souhaite que les États-Unis tournent bientôt la page de ce sordide registre d’usage de la terreur par la religion pour parvenir à un changement de régime dans des pays, tels que la Libye, la Syrie et le Yémen. Peu d’Américains réalisent à quel point la complicité de notre gouvernement est devenue grande dans la propagation de la vague de terrorisme qui engloutit le monde aujourd’hui.

Je parle pour beaucoup d’Américains en vous demandant de transmettre mes pensées et mes prières à la Syrie.

Vœux chaleureux

Richard H. Black

Sénateur de Virginie, 13ème District

19/09/2016

Traduction de l’anglais par Mouna Alno-Nakhal

Source : Mme Janice kortkamp, avec nos remerciements

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1703425383315389&amp ;id=100009438309913

Lire aussi :

Lettre d’un Sénateur américain au Président al-Assad : “Merci aux Forces armées syriennes”
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4614

URL de cet article 30956
La rose assassinée
Loic RAMIREZ
Vieilles de plus de 50 ans, souvent qualifiées par les médias de narco-terroristes, les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), restent avant tout une organisation politique avec des objectifs bien précis. La persistance de la voie armée comme expression ne peut se comprendre qu’à la lumière de l’Histoire du groupe insurgé. En 1985, s’appuyant sur un cessez-le-feu accordé avec le gouvernement, et avec le soutien du Parti Communiste Colombien, les FARC lancent un nouveau parti politique : (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

"Aucune femme en burka (ou en hijab ou en burkini) ne m’a jamais fait le moindre mal. Mais j’ai été viré (sans explications) par un homme en costume. Un homme en costume m’a vendu abusivement des investissements et une assurance retraite, me faisant perdre des milliers d’euros. Un homme en costume nous a précipités dans une guerre désastreuse et illégale. Des hommes en costume dirigent les banques et ont fait sombrer l’économie mondiale. D’autres hommes en costume en ont profité pour augmenter la misère de millions de personnes par des politiques d’austérité. Si on commence à dire aux gens la façon dont ils doivent s’habiller, alors peut être qu’on devrait commencer par interdire les costumes."

Henry Stewart, Londres

Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."
Chères lectrices, cher lecteurs du Grand Soir Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ». Durée 57 Min – Version VOSTFR. Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre. Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun (...)
17 
L’UNESCO et le «  symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire)
Le 26 janvier 2011, la presse Cubaine a annoncé l’homologation du premier vaccin thérapeutique au monde contre les stades avancés du cancer du poumon. Vous n’en avez pas entendu parler. Soit la presse cubaine ment, soit notre presse, jouissant de sa liberté d’expression légendaire, a décidé de ne pas vous en parler. (1) Le même jour, à l’initiative de la délégation suédoise à l’UNESCO, s’est tenu au siège de l’organisation à Paris un colloque international intitulé « Symposium international sur la liberté (...)
18 
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
50 
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.