RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
23 

Lettre ouverte à la CGT

Et dire que pendant que je poussais des soupirs de satisfaction devant la tournure de certains évènements...

Et dire que pendant que je poussais un ouf de soulagement en constatant qu’il n’y a pas que les Nuits qui sont debout...

Et dire que pendant que j’applaudissais à tout rompre en silence dans ma tête...

...j’ai failli oublier un détail important.

Merci à la CGT.

Théophraste R.
Cela va sans dire mais cela va encore mieux en le disant, n’est-ce pas ?

URL de cette brève 5089
https://legrandsoir.info/lettre-ouverte-a-la-cgt.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
28/05/2016 à 09:18 par pierreauguste

Pour montrer notre force et faire la nique aux"gattaz, vals,médias et autres chroniqueurs sportifs à 2 doigts d’attribuer la défaite des footballers français à la CGT !!!!!! Adhérons....Je ne suis pas forcément d’accord avec ce syndicat,mais aujourd’hui je prends ma carte et ne me demandez pas pourquoi ,il y a trop de raisons et en particulier celle qui doit leur dire que la peur va changer de camp.......

#124670 
28/05/2016 à 13:20 par adel

J’adhere à 100%. Que dire de la cfdt ? Est-ce encore un syndicat ? l’a t-il jamais été ? Qui peut encore y adhérer ?

En tout cas M. Synthèse a mal choisi le moment pour se laisser pousser des c... et comme par hasard c au détriment des classes populaires et pas de son pire ennemi, celui qui n’a pas de visage et bla bla bla

Tenez bon. Les droits s’acquièrent par la lutte et se défendent dans la rue.

Une pensée à tous ces blessés, interpellés, matraqués par des fonctionnaires qui se sont oubliés ou ont oubliés leur raison d’être.

#124680 
29/05/2016 à 09:10 par gus de nantes

ouep merci la cégète , autant dans la rue que devant les médias .

#124687 
29/05/2016 à 09:38 par morvandiaux

c’est une gross gattaz-strophe !!

#124688 
29/05/2016 à 09:40 par morvandiaux

Le billet de Maurice Ulrich dans l’Huma : Du Figaro à Libération, sans même parler des commentaires de la droite et des ministres d’un gouvernement qui n’a plus de socialiste que – que quoi au fait ? –, c’est l’émoi.

Du Figaro à Libération, sans même parler des commentaires de la droite et des ministres d’un gouvernement qui n’a plus de socialiste que – que quoi au fait ? –, c’est l’émoi. Un peu comme en 1936 quand surgirent sur les plages « les salopards en casquette ». Mon dieu, il y a des ouvriers dans les usines. Quelle horreur. C’est qu’en fait, depuis quelques années, on les avait un peu oubliés, les bougres. L’entreprise, c’était les entrepreneurs, les entrepreneurs, c’était le Medef et le Medef, c’est l’économie. Et voilà que tout d’un coup des routiers ne roulent plus, que des cheminots restent en gare, que des raffineurs des raffineries cessent de raffiner. « Terrorisme social », dit le Figaro, « la CGT, fait mine de s’interroger Libération, parviendra-t-elle à bloquer le pays ? », comme si c’était là l’objectif et non le retrait de la loi travail. Comme autant de poules ayant trouvé un couteau, les commentateurs font donc cette découverte. Ce sont des ouvriers, des employés qui font le travail et, quand ils s’arrêtent, eh bien, mais oui, ça s’arrête.

#124689 
29/05/2016 à 12:51 par Jean Cendent

CGT SOLIDARITÉ ÉGALITÉ FRATERNELLE AVEC NUIT DEBOUT
CGT 1906 , Charte d’Amiens :
Cette charte adoptée en congrès, donne au syndicalisme confédéral quelques-uns de ses traits spécifiques : la lutte des classes, la lutte quotidienne pour des améliorations immédiates mais aussi la lutte pour la disparition du salariat et du patronat, ainsi que son indépendance vis-à-vis des organisations politiques. L’organisation y définit ce qu’est sa vision du syndicalisme : « d’une part il prépare l’émancipation intégrale, qui ne peut se réaliser que par l’expropriation capitaliste, et d’autre part, il préconise comme moyen d’action la grève générale et il considère que le syndicat, aujourd’hui groupement de résistance, sera, dans l’avenir, le groupe de production et de répartition, base de réorganisation sociale »
CETTE VOTRE DÉCISION QUI POURRAIT CHANGER VOTRE ET SURTOUT NOTRE AVENIR
Merci.

#124694 
29/05/2016 à 22:49 par adel

Le plus drole dans la presse c que tous sont pour le droit de greve et mais personne ne veut que les gens s’arrêtent de travailler. On pourrait leur dire que c comme leur fameuse clause de conscience, que diraient ils si au moment de la faire valoir, il n’étaient plus payés par leur journal, mais la clause reste maintenue. Je crois qu’ils retrouveraient alors des vertus au droit de grèves, au blocage etc..
Mai alors, sachez messieurs les journalistes nantis que ceux qui manifestent ne sont pas payés EUX

#124702 
30/05/2016 à 10:15 par alfare

On ne sait pas si ceux qui râlent, bloqués par les grèves, "pris en otages" par quelques cégétistes adeptes du "terrorisme social" sont majoritaires puisqu’il semble qu’une bonne part de la population est contre la loi travail.
On pourrait leur rappeler qu’une grève gêne d’abord ceux qui la font sur leur fiche de paye,sur le temps investi -c’est pas des vacances !-, par les coups qu’on peut prendre et la suite, c’est plus souvent des représailles que des médailles.
Dans un très grand nombre de cas, les travailleurs en grève (de tous temps et en tous lieux) ont mis souvent leur vie même en jeu (toutes les grèves réalisées durant l’occupation nazie, de nombreuses durant les guerres coloniales ou même la guerre froide comptent leur lot de martyrs, les blessés et réprimés, emprisonnés innombrables).

Oui, le pays a été paralysé notamment en 36 puis en 68 mais ça valait la peine et c’est tout le monde qui a profité des avancées conquises. Alors montrons vite aux pleurnicheurs manipulés inconsciemment par l’idéologie hyper-dominante que leur intérêt c’est celui des grévistes, que plus vite ils s’y mettront, plus vite nous gagnerons.

#124708 
30/05/2016 à 11:08 par macno

Cher Théophraste, vous rendez vous compte qu’après de telles déclarations d’amour le divorce risque de s’avérer extrêmement douloureux, d’autant plus que le "mariage" aura coûté la peauduc’ à une ribambelle de gens...
Un certain Philippe je crois et d’autres sont déjà chez le notaire, non pas pour supprimer un certain "contrat de mariage", mais pour en peaufiner un paragraphe, un certain article 2 je crois...

Si le gouvernement suspendait la discussion parlementaire du texte de loi Travail et s’il reprenait les négociations avec les organisations représentatives, il serait possible d’améliorer le texte en partant sur de nouvelles bases"


Ben, nous y voilà !
Je dirais bien "tout ça pour ça" mais vu l’euphorie ambiante...

#124709 
30/05/2016 à 18:51 par chb

Dans le genre laudateur ad hoc, le ci-devant sous-préfet B. Guigue, maintenant prof de philo, a composé ces jours-ci un panégyrique à la lecture duquel j’ai un peu oublié mes énervements à l’encontre de mon syndicat : aaah qu’heureusement elle est là, cette Cégète, effectivement.
Je n’irai pas jusqu’à remercier le P’’S’’ pour ses efforts de réactualisation de la lutte des classes, mais les solfériniens y sont aussi pour quelque chose ! La schizophrénie saute aux yeux, par exemple chez Hollande qui vitupérait le 49-3 il y a peu, ou chez Valls qui soutenait en 2010 le blocage des produits pétroliers !
Et après, faut emporter l’adhésion des masses, réussir leur mobilisation notamment pour le 14 juin, ce qui reste un boulot pour la base : au-delà d’une position syndicale si grossièrement vitupérée par les médias qu’elle devient susceptible d’attirer la sympathie, l’engagement revendicatif du grand nombre n’est pas évident.

#124714 
30/05/2016 à 21:30 par Jean Cendent

......... Si le gouvernement suspendait la discussion parlementaire les négociations avec les organisations représentatives.........
Mais c’est cela le noeud du problème ou le problème ( et pas seulement pour la loi El Khomri ). Devant toutes les personnes qui se sentent ou vivent mal* avec chacune leurs propres raisons mais dont le point de départ est :
gouvernement
discussion
représentativité
* mal de vivre, angoisses pour eux ou leurs familles, stress, oppression hiérarchique au travail et ailleurs, burn-out, suicide, alcoolisme, drogue, antidépresseurs/anti-dépression, etc.
La souffrance et la douleur cela nous ou vous parle ou ne vivons pas tous dans le même pays . Sauf pour les fameux 1% qui vivent dans un autre monde mais pour les 99% cela tend vers cela, non ?

#124717 
31/05/2016 à 09:34 par Forgeot Christian

@MACNO

Ayant eut qq responsabilités syndicales dans ma vie active je ne connais pas de salariés qui ont fait moi le premier la grève pour la grève .....
MAIS FAIT LA GRÉVE POUR GAGNER
ET ça dans ma boite on en a fait quelques unes .......
Ce qui veux bien dire qu’a un moment ou un autre il faut bien s’assoir EN FACE de l’adversaire de classe....

Pour ce qui concerne la loi travail
la CGT est , par la voix de son SG très claire

Suspension du débat parlementaire
et on repart a zéro dans de VRAIS négociations pour un code du travail du 21eme siècle protecteur des salariés et non outil les tauliers pour exploiter un peut plus les salariés comme le propose le PS le MEDEFet la CFDT
Avec 4 points inacceptables ou la CGT sera intransigeante
1/ RETRAIT de l’article 2
2/ pas de référendum
3/Prise en compte du périmètre total d’une entreprise pour justifier ou non les licenciements économiques
4/ L’extension du rôle de la place et des moyens de la médecine du travail ...

Suffit de lire cette proposition de loi MEDEF/ PS/ CFDT pour comprendre que ces 4 points durs de la CGT rappelé hier soir par son secrétaire général mettent a bas la philosophie medefienne de cette forfaiture qu’est la loi travail ...
C’est si vrai Que Gattaz et Berger ne veulent surtout pas toucher a ces 4 points .....

Sinon m’sieur @macno comment expliqueriez vous la Haine de classe vis a vis des salariés qui relèvent la tête et de leur SYNDICAT LA CGT de la part de la bourgeoisie de son gouvernement social libéral de ses plumitifs et porte voix qui ont liés allégeance aux 4 ou 5 milliardaires qui détiennent 90 % de la presse en France

L’heure n’est ni a l’invective ni a distiller insidieusement le doute mais a amplifier le rapport de force

Accessoirement le rôle des syndicats et notamment de la CGT est de défendre et d’améliorer les intérêts matériels et moraux des salariés . C’est la le rôle premier de la CGT même si elle a une opinion sur qu ’elle société pour demain ... Mais cela est d’abord du ressort des partis politique et non de la CGT qui même si elle est indépendante, elle n’est pas neutre ...

J’ai une pensée pour notre camarade des Bouches du Rhône renversé par un fêlé hystérisé par la haine distillé par le gouvernement et les journaleux aux ordres qui lutte contre la mort a l’heure qu’il est ........
"Y" sont ou les "terroristes" messieurs Gattaz et Vals

#124741 
31/05/2016 à 13:53 par Christian Forgeot

A ceux(lire plus haut .. ) qui commencent sournoisement a entonner l’air cgt trahison .......Reprenant ainsi la manœuvre en cours sur les ondes et dans la "presse" des plumitifs et des voix serviles du triptyque MEDEF CFDT PS pour discréditer le mouvement et la CGT

Pour la clarté des choses sur la position ce jour 31/05/2016 de la CGT
Déclaration,(extraits parus dans le journal très procégetiste l’express) de Philippe Martinez au nom de la CGT ce matin a Fougére

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez à Fougères le 31 mai 2016

Fougères (France) - Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a salué mardi la reprise" du dialogue avec le gouvernement sur la loi travail, jugeant que "quand on se parle, c’est quand même mieux", au cours d’un déplacement à Fougères (Ille-et-Vilaine).

Le Premier ministre Manuel Valls a appelé le numéro un de la CGT samedi, pour la première fois depuis deux mois.

"La chose nouvelle (...) c’est que depuis trois mois, pas de son, pas d’image, et que samedi il y a eu un coup de fil du Premier ministre", a souligné M. Martinez devant la presse, ajoutant : "quand on se parle, c’est quand même mieux que quand on dit +ma porte est ouverte, mais on ne discute pas+".

"On a pris ça comme une volonté de dialoguer, c’est ce qu’on demande depuis trois mois", a-t-il poursuivi.

La CGT continue cependant d’appeler au retrait de la loi travail : "il faut retirer cette loi", a-t-il répété.

Il a rappelé quels étaient les "quatre articles majeurs" refusés par la CGT :
"l’inversion de la hiérarchie des normes" qui donne la priorité aux accords d’entreprises sur la branche,
"le périmètre des licenciements collectifs,
la question du référendum" en entreprise,
"et puis notamment la médecine du travail".

"Il faut retirer ce qui n’est pas bon", a insisté M. Martinez, tout en reconnaissant que "dans une loi il y a toujours des choses positives".

Il a cité "la garantie jeunes", tout en soulignant que ""ça n’a rien à voir avec le code du travail" car "il suffit de faire un décret" pour l’appliquer.

Donc AUCUN changement dans la position de la CGT

Comme quoi avant d’affirmer ... il faut toujours vérifier et ne pas ce fiér a l’air entonner par les journaleux aux ordres....!!!!

#124748 
31/05/2016 à 21:40 par macno

@ Christian Forgeot.
J’ai moi aussi été syndicaliste, à la CFDT du temps où elle avait gardé des "restes" plus ou moins anarcho-syndicalistes pas méchants mais teigneux, enfin en ce qui nous concernait...
À cette époque, il y avait de tout dans ce syndicat, il paraît que c’est encore le cas aujourd’hui...
Le scénario de cette grève je le connais par cœur, dès le début j’aurais pu en prédire la fin, et on n’y est pas loin. J’ai l’impression de revivre non pas le jour, mais la "grève sans fin".
Il ne s’agit surtout pas de crier à la "trahison", enfin en ce qui me concerne, mais de sujets dont je n’ai pas envie de parler, dont il vaut mieux ne pas parler.

#124753 
01/06/2016 à 09:22 par Christian Forgeot

@macno
Certain sont aigris ...... d’autres crois en l’avenir et a la capacité transformatrice des masses et comme l’a si bien dit Marx ce sont les masses qui font l’histoire ...Et non des hommes providentiels
La CGT comme outil de lutte propose des perspectives et des objectifs d’actions a disposition des salariés (actif chomeurs ou en retraite) a nous de nous en saisir pour amplifier le rapport de force .....
C’est clair que le résultat ne dépend pas du seul Philippe Martinez mais du nombre de salariés en lutte , en grève et dans la rue
La CGT nous donne paroles et musiques a nous de chanter dans la même tonalité et de construire avec elle la chorale qui permettra aux salariés , aux petits, aux sans grade de vivre dignement de se faire respecter et de GAGNER
J’avoue ne pas tout comprendre de ton verbiage par contre c’est clair qu’il a du commun avec la haine de classe anticegetiste ambiante même si tu sembles nous chanter une berceuse en distillant insidieusement le doute sur les visées de la CGT ce qui la est totalement raccord avec les plumitifs du MEDEF DU PS ET DE LA CFDT

Oui comme le dit Théophraste MERCI LA CGT

#124761 
01/06/2016 à 13:58 par Jean Cendent

Bonjour,
Par respect ( pour les militants et militantes "de base" ) pour l’humanité qui se cache en chacun de nous, je n’aime pas porter de discrédit sur une organisation syndicale défendant le prolétariat ( mais hélas pas beaucoup le sous-prolétariat ou les pauvres, les sans-rien etc. souvent des prolétaires éjectés du système pour raisons diverses ). Malgré le fléau qui gangrène tout type de structure hiérarchique ( parti politique, association,entreprise, syndicat, société, religion, civilisation, etc. ) de type pyramidale qui est une maladie psychopathique très intelligente et rusée mais nocive et mortelle contre toute humanité ( notre histoire, celle des dominés en est la preuve par le nombre de ses victimes ou de ses morts ).

Mais jamais la CFDT n’a dans ses gênes porté les idées de l’anarcho-syndicalisme que l’on apprécie ou pas ce genre de syndicalisme.
La CFDT est un syndicat réformiste de type opportuniste ( dans le mauvais sans du terme, s’il peut en exister un bon ) elle « épouse » seulement, la mouvance, la tendance de l’époque dans laquelle elle se trouve historiquement.
Merci .

#124768 
01/06/2016 à 17:38 par macno

J’avoue ne pas tout comprendre de ton verbiage par contre c’est clair qu’il a du commun avec la haine de classe anticegetiste ambiante même si tu sembles nous chanter une berceuse en distillant insidieusement le doute sur les visées de la CGT ce qui la est totalement raccord avec les plumitifs du MEDEF DU PS ET DE LA CFDT


@ Christian Forgeot... Je m’attendais à ce style de prose qui n’a pas varié depuis très longtemps...
Si on n’est pas d’accord avec la stratégie de la CGT, on est vite fait, mal fait....étiqueté ! (voir ci-dessus).
Voilà pourquoi j’ai bien pris la peine de préciser : « Il ne s’agit surtout pas de crier à la "trahison", enfin en ce qui me concerne, mais de sujets dont je n’ai pas envie de parler, dont il vaut mieux ne pas parler. »
Alors pour plus de précision, je dirai qu’en plus ce n’est ni le lieu ni le moment de les aborder ces..."sujets".

#124776 
01/06/2016 à 19:25 legrandsoir

Le mot de la fin de pour cet échange ?

Merci...

#124777 
01/06/2016 à 21:29 par macno

@ Jean Cendent
« Mais jamais la CFDT n’a dans ses gênes porté les idées de l’anarcho-syndicalisme que l’on apprécie ou pas ce genre de syndicalisme. »
Ben voyons, j’ai donc dû halluciner tout le temps que j’y étais...
À une époque qui commence à dater, il y avait de tout (bis repetita) à la CFDT, ce qui permettait à des sections syndicales de faire un peu (et même beaucoup) ce qu’elles voulaient, notamment d’avoir des attitudes franchement anarcho-syndicalistes, au grand dan de la CGT qui n’ont jamais pu supporter de près ou de loin tout ce qui pouvait avoir un quelconque aspect anarchiste, hé oui !....Le clivage entre communistes et anarchistes il remonte à très très loin, dois-je le rappeler ?
La reprise en main dans le "droit chemin socialiste" de la CFDT c’est faite fin des années 70 début 80 ; je recevais régulièrement les échos des batailles d’influence des permanents, mais ils passaient bien au-dessus de moi, pour tout dire, je m’en foutais.
Toutes les sections syndicales ne se ressemblaient pas, aussi bien à la CGT d’ailleurs qui avait en son sein des gauchistes !... Et c’est encore le cas aujourd’hui, même à la CFDT d’après ce qu’on m’a dit...
J’allais oublier, Piaget-Lip-l’Autogestion, c’était bien la CFDT il me semble...
Mais qu’on se comprenne bien, je ne veux accréditer en aucune manière les actuelles prises de position de ce syndicat.

#124782 
01/06/2016 à 21:35 legrandsoir

Piaget-Lip-l’Autogestion, c’était bien la CFDT il me semble...

Ah ouais... les années 70... ah ouais...

#124783 
02/06/2016 à 06:45 par jean-marie Défossé

C’est fait ! Depuis hier , j’adhère à la CGT , surtout par solidarité avec ce syndicat et avec ses militants que notre presse française de caniveau et ses commanditaires politiques méprisent et insultent avec des "noms d’oiseaux" tels que terroristes et voyous .
Une pensée particulière à cette occasion aux paroles d’une chanson de Georges Brassens :
« ... J’ai déjà mon âme en peine - Je suis un VOYOU... »
Enfin une promotion dans cette vie faite de coups d’épée dans l’eau !
Que les droites de ce pays (et les socialistes) se rappellent que les excès de certains poussent toujours aux excès des autres !

#124789 
02/06/2016 à 07:49 par vagabond

J’ai peur que l’on oublie le TAFTA, je n’entends plus parler.

#124791 
02/06/2016 à 16:45 par Jérôme Dufaur

@Vagabond
Il fallait écouter TV Debout hier soir (diffusé en direct sur You Tube). ; ;
Soirée spéciale Tafta, très pédagogique avec plusieurs petits vidéoclips clairs et ludiques.
Cela peut-être visionné à la demande.
Et samedi 4 juin, journée spéciale "Tafta" place de la République à Paris.

#124808 
RSS RSS Commentaires
   
PALESTINE
Noam CHOMSKY, Ilan PAPPE
La question palestinienne est représentative de ce qui ne tourne pas rond dans le monde. Le rôle des États occidentaux et l’accord tacite de diverses institutions en font un cas très particulier de la politique actuelle. Les trois dernières offensives militaires d’envergure menées par Israël contre Gaza, entre 2008 et 2014, ont fait des milliers de morts du côté palestinien et donné lieu à de nouvelles expropriations de terres en Cisjordanie. Ces guerres de conquête israélienne ont ravivé, chez les (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Un socialiste est plus que jamais un charlatan social qui veut, à l’aide d’un tas de panacées et avec toutes sortes de rapiéçages, supprimer les misères sociales, sans faire le moindre tort au capital et au profit.

Friedrich Engels

Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
Ces villes gérées par l’extrême-droite.
(L’article est suivi d’un « Complément » : « Le FN et les droits des travailleurs » avec une belle photo du beau château des Le Pen). LGS Des électeurs : « On va voter Front National. Ce sont les seuls qu’on n’a jamais essayés ». Faux ! Sans aller chercher dans un passé lointain, voyons comment le FN a géré les villes que les électeurs français lui ont confiées ces dernières années pour en faire ce qu’il appelait fièrement « des laboratoires du FN ». Arrêtons-nous à ce qu’il advint à Vitrolles, (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.