RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz

Lénine et la canonisation de Jaurès

C’est une « Citation du jour » que je pique sur LGS parce que, du coup, mon billet est fait sans que j’aie à l’écrire et parce qu’elle me fait penser à Jean Jaurès dont chacun idolâtre le nom :

« Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies.

Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire » (Lénine).

Théophraste R. (Chef du bureau d’études lénino-jaurèssiennes).

URL de cette brève 5141
https://legrandsoir.info/lenine-et-la-canonisation-de-jaures.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
07/08/2016 à 14:41 par Feufollet

Comment Hollande a-t-il osé prendre la chaise de Jaurès
Là, Cent ans après son assassinat ?
Hollande prendre la place de Jaurès
Quelle usurpation monstrueuse
Et quelle iconisation inoffensive

#126275 
08/08/2016 à 14:56 par morvandiaux

par rapport à l’appauvrissement des "dirigeants", transformé en sbires du Capital, en lansquenets de la mondialisation...Jean Jaurès mérite au moins du respect tant il parait, aujourd’hui encore, au dessus du panier de crabes et des fosses à merde.

#126328 
09/08/2016 à 17:58 par ozerfil

On peut découvrir chaque jour un peu plus combien Marx, Engels et Lénine étaient des visionnaires politiques et économiques !!!

Dommage qu’ils n’aient pas su construire un modèle économique viable et une vraie alternative au capitalisme dont ils ont parfaitement su cerner tous les vices et annoncer le déclin, bien avant qu’ils n’éclatent au grand jour !

Mais, depuis, c’est le vide sidéral chez les penseurs révolutionnaires : la relève n’a pas été assurée.
L’heure est pourtant largement propice à renverser la vapeur tant le Système s’écroule et se contredit - sans plus rien n’avoir à proposer de crédible et de respectueux pour l’Homme...
Mais l’Humanisme s’avère malheureusement incapable de contrer les montées nationalistes qui font mine de vouloir reprendre le flambeau du combat anti-capitaliste alors que ce n’en sont, comme les "socialistes", que de vicieux pions qui avancent à couvert.

Cela dit, avec l’accès aux médias "filtré" et le "lissage" de l’information, allez savoir si un grand esprit ne sommeille ou n’est pas caché quelque part...

C’est que je ne suis qu’un non-averti !

#126357 
10/08/2016 à 14:39 par Taliondachille

Hé oui Ozerfil ! Vous touchez du doigt une réalité, les grands penseurs pullulent ! Lisez les ressentions qui paraissent dans Le Monde Diplomatique, La Décroissance ou d’autres journaux ou sites alternatifs, l’intelligence semble bien être à gauche, car elle représente l’intérêt général, notion qui a totalement disparu du discours politique depuis belle lurette. Problème : ces voix plurielles, riches et prometteuses tombent sous le coup d’une censure impitoyable car il faut laisser le champ libre aux Attali, Giesbert, Ferry, Hulot et autres raclures de fond de rotative. Quand l’envahissement de l’espace médiatique par ces cuistres ne suffira plus à contenir le mécontentement, les chars prendront le relai. C’est inexorable (de lapin).

#126382 
RSS RSS Commentaires
   
Victor Hugo à La Havane
Maxime VIVAS
Victor Hugo a pris parti pour Cuba, dans des textes admirables en faveur des femmes cubaines et pour fustiger l’armée d’occupation espagnole pendant qu’en Europe il portait le fer rouge de ses vers au front de l’injustice. Le poète a su associer son talent d’écriture, ses dons de visionnaire et ses penchants humanistes pour bâtir, dans cette complétude humaine, une oeuvre par cela frappée du sceau du génie. On découvrira ici qu’avec lui, des dizaines d’autres Français glorieux ont tissé des liens (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

Puisque le commerce ignore les frontières nationales, et que le fabricant insiste pour avoir le monde comme marché, le drapeau de son pays doit le suivre, et les portes des nations qui lui sont fermées doivent être enfoncées. Les concessions obtenues par les financiers doivent être protégées par les ministres de l’Etat, même si la souveraineté des nations réticentes est violée dans le processus. Les colonies doivent être obtenues ou plantées afin que pas un coin du monde n’en réchappe ou reste inutilisé.

Woodrow Wilson
Président des Etats-Unis de 1913 à 1921

Cette épuisante sensation de courir dans l’eau (plaidoyer pour rompre définitivement avec le PS)
Vous avez déjà essayé de courir dans l’eau ? Epuisant n’est-ce pas ? Au bout de quelques pas, je me dis que j’irai plus vite en marchant. Alors je marche. Comme je n’ai jamais pris la peine de me chronométrer, je ne sais ce qu’il en est réellement, mais la sensation d’aller plus vite et plus loin est bien là. Et quoi de plus subjectif que le temps ? Préambule défoulant : Socialistes, j’ai un aveu à vous faire :je ne vous supporte plus. Ni vos tronches, ni vos discours, ni vos écrits, ni vos déclarations, (...)
« SIN EMBARGO » - Paroles cubaines sur le blocus (et le reste aussi) - Préambule - 1/13
PREAMBULE « Un microphone ? Hum... » Ca y’est, deux jours à la Havane et je commence à me sentir comme un fucking Chevalier de la Table Ronde à la recherche du Graal. Oui, j’ai besoin d’un microphone, avec une petite prise, pour le brancher là. « Tu veux acheter un microphone ? » Ben oui, à peine arrivé, le mien est tombé en panne, alors j’ai besoin d’un microphone. « Oui, oui, je comprends. Un microphone... ». Je suis dans un centre culturel. Un grand centre culturel. J’ai l’impression de voir des (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.