RSS SyndicationTwitterFacebookFeedBurnerNetVibeseBuzz
10 

Gastronomie estivale, vieilles carnes et rutabaga recuit

La plupart des vacanciers boudent la viande dure et les légumes d’une autre époque. C’est pourquoi les restaurateurs ne les mettent pas au menu.

Un sondage IFOP indique que 73% des électeurs sont opposés à une réélection de François Hollande à l’Elysée en 2017. Le rejet atteint 66% pour Nicolas Sarkozy et 63% pour Marine Le Pen.

N’empêche : si les médias (qui appartiennent presque tous à des amis du MEDEF) et les sondeurs (fabricants de prophéties auto-réalisatrices) s’y prennent bien, un de ces trois politiciens sera au menu pendant 5 ans à partir du 7 mai 2017, à moins que la finance ne mise sur Alain Juppé (gibier de prétoire), Emmanuel Macron (requin de chez Rothschild) ou Arnaud Montebourg (double-Flamby).

A moins, à moins que la France s’insoumette et remplace les cuisines centrales par un gigantesque pique-nique fraternel et festif.

Théophraste R. (Acheteur de planchas estampillées « 6 ème République »).

URL de cette brève 5133
https://legrandsoir.info/gastronomie-estivale-vieilles-carnes-et-rutabaga-recuit.html
Print Friendly and PDF
pas de commentaires
no comment
reagir
Commentaires
20/07/2016 à 08:37 par morvandiaux

les Pieds Nickelés ? encore trop doux....
Ndrangheta, Camorra, Cosa Nostra me semblerait plus adapté !

#125917 
20/07/2016 à 09:30 par babelouest

D’où la proposition d’André Bellon : remplaçons l’élection présidentielle par la mise en place d’une assemblée constituante !

Et pour lui donner du grain à moudre, dès à présent rédigeons des cahiers d’exigences sur la République que nous voulons, pour nous et pour nos enfants.

#125920 
20/07/2016 à 12:29 par aldamir

Tout simplement parce qu’il y a un autre scénario bien concocté : les nouveaux candidats retenus par le Pouvoir Financier qui dirige le pays seront propulsés de telle manière que les gens pensent avoir trouvé les bons dirigeants et les élire. L’arnaque habituelle toujours servie aux électeurs du peuple, et qui fonctionne à merveille encore. C’est comme avec la formule lancée à la TV aux téléspectateurs, en leur demandant d’envoyer toute vidéo ou image de tout événement et pour lesquels les gens vont foncé tête baissée, pour les transformer en simples délateurs, volontaires et fiers de leur exploit convaincus de pouvoir bénéficier d’ une certaine notoriété , en ayant le mérite d’ être connu et reconnu.
2% de la population réfléchit
3% croit qu’elle réfléchit
Et 95% préféreraient mourir plutôt que de réfléchir.
George Bernard Show
Cette situation rappelle celle du Général de Gaulle lorsqu’il parlait de peuple de veaux.

#125924 
20/07/2016 à 16:29 par Scalpel

Cher Théophraste...
Pas de 6ème république sans souveraineté politique.
Pas de souveraineté politique sans sortie de l’UE.
Pas de sortie de l’UE sans issue de secours.
Pas d’autre issue de secours que l’article 50 du TFUE.

#125928 
20/07/2016 à 18:02 par JMS Alias Georges Marchais

A moins, à moins que... un événement gravissime annule les prochaines Présidentielles...
Hollande pourrait tout à fait s’assoir sur la Constitution... état de super urgence oblige...
Il en a l’assise mentale...

#125929 
21/07/2016 à 05:22 par Beyer Michel

@Aldamir,

Quel mépris du peuple !!! Vive vous, Aldamir, un des rares personnages intelligent.

#125937 
21/07/2016 à 07:55 par babelouest

Et comme d’habitude je pense que Scalpel se trompe : le traité de Lisbonne a été imposé comme un furoncle au milieu du visage de Marianne, par un coup d’Etat "parlementaire" donc il est nul et non avenu : en conséquence l’article 50 du TUE (et non du TFUE) qui en fait partie l’est également.

Heureusement, il existe une convention internationale qui nous permet de sortir, sans demander l’avis de personne : c’est celle de Vienne. Les articles 61 et 62 selon le principe de nécessité correspondent très bien, pour que le Peuple Français impose sa sortie pure et simple, d’abord. Des accords bilatéraux ensuite (après avoir sécurisé le terrain) pourront intervenir, ensuite seulement. Cela empêchera toute spéculation, puisque notre pays aura préalablement été protégé de celle-ci. Le plus dur : évincer toute la racaille qui occupe actuellement les places pivots, sans en oublier. Finance (les "intouchables" de Bercy), Affaires étrangères, industrie, agriculture, Défense, transports, énergie..... il ne faudra rien oublier.

#125938 
21/07/2016 à 18:43 par Roger

@Babelouest
Ouais ! Faudra-t-il s ’offrir une consultation d’Erdogan, pour savoir comment faire une belle purge ?

#125951 
21/07/2016 à 21:29 par Pierre M. Boriliens

@roger
Il faudrait voir ce qu’ils ont à la silicon valley... Peut-être une guillotine auto-mobile sans bourreau, connectée et intelligente...

#125954 
22/07/2016 à 00:02 par François

MLP est deja rejetée sans avoir jamais été élue. J’avoue que c’est encourageant.
Aller, on y crois les insoumis !

#125956 
RSS RSS Commentaires
   
DETTE INDIGNE ! QUI SONT LES COUPABLES ? QUELLES SONT LES SOLUTIONS ?
Jean-Jacques CHAVIGNE, Gérard FILOCHE
« Euro-obligations », « règle d’or », « gouvernance européenne », « fédéralisme budgétaire »… la crise de la dette qui ébranle la France et l’Europe donne lieu à une inflation sans précédent de termes économico-financiers dans les médias et dans les discours des dirigeants politiques. Pour les citoyens, ce vocabulaire, souvent obscur, dissimule une seule et même réalité : un gigantesque mouvement de transfert des dettes privées (en particulier celles des banques) vers les dettes publiques pour essayer de faire (...)
Agrandir | voir bibliographie

 

’’Derrière chaque enfant qui meurt de faim se cache un assassin’’

Jean Ziegler ( Forum Social Mondial de Porto Alegre 2003)

Médias et Information : il est temps de tourner la page.
« La réalité est ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est ce que nous croyons. Ce que nous croyons est fondé sur nos perceptions. Ce que nous percevons dépend de ce que nous recherchons. Ce que nous recherchons dépend de ce que nous pensons. Ce que nous pensons dépend de ce que nous percevons. Ce que nous percevons détermine ce que nous croyons. Ce que nous croyons détermine ce que nous prenons pour être vrai. Ce que nous prenons pour être vrai est notre réalité. » (...)
La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latinoaméricaine
Je vous transmets le bonjour très affectueux de plus de 15 millions d’Équatoriennes et d’Équatoriens et une accolade aussi chaleureuse que la lumière du soleil équinoxial dont les rayons nous inondent là où nous vivons, à la Moitié du monde. Nos liens avec la France sont historiques et étroits : depuis les grandes idées libertaires qui se sont propagées à travers le monde portant en elles des fruits décisifs, jusqu’aux accords signés aujourd’hui par le Gouvernement de la Révolution Citoyenne d’Équateur (...)
Analyse de la culture du mensonge et de la manipulation "à la Marie-Anne Boutoleau/Ornella Guyet" sur un site alter.
Question : Est-il possible de rédiger un article accusateur qui fait un buzz sur internet en fournissant des "sources" et des "documents" qui, une fois vérifiés, prouvent... le contraire de ce qui est affirmé ? Réponse : Oui, c’est possible. Question : Qui peut tomber dans un tel panneau ? Réponse : tout le monde - vous, par exemple. Question : Qui peut faire ça et comment font-ils ? Réponse : Marie-Anne Boutoleau, Article XI et CQFD, en comptant sur un phénomène connu : "l’inertie des (...)
Vos dons sont vitaux pour soutenir notre combat contre cette attaque ainsi que les autres formes de censures, pour les projets de Wikileaks, l'équipe, les serveurs, et les infrastructures de protection. Nous sommes entièrement soutenus par le grand public.
CLIQUEZ ICI
© Copy Left Le Grand Soir - Diffusion autorisée et même encouragée. Merci de mentionner les sources.
L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle du Grand Soir

Contacts | Qui sommes-nous ? | Administrateurs : Viktor Dedaj | Maxime Vivas
Le saviez-vous ? Le Grand Soir a vu le jour en 2002.